Association
des Bibliothécaires
de France

[Communiqué] Situation très préoccupante du réseau des bibliothèques de Sevran

  mise à jour le 09 mars 2017

   


Paris, le 22 février 2017


L’ABF prend acte de la volonté politique de la ville de Sevran en matière de Lecture publique.

Suite à notre interpellation, la ville de Sevran indique dans un communiqué ci-joint qu’aucun équipement ne sera fermé et qu’elle est très attachée à la Lecture publique.

L’ABF appelle donc au dialogue direct entre les décideurs et les personnels pour échanger et construire ensemble l’avenir des bibliothèques sevranaises.
L’ABF restera vigilante sur ce dossier.

Comme partout en France, Sevran a besoin d’un réseau de bibliothèques à la mesure de sa population.

En janvier 2016, l’ABF demandait aux décideurs de ne pas sacrifier la Lecture Publique dans un contexte de réduction des moyens des collectivités. Des réductions des services rendus aux habitants voire des projets de fermeture de bibliothèques sont intervenues depuis.

Le 16 février, l’Association des Bibliothécaires de France a été interpellée par un collectif de professionnels sur l’avenir incertain et préoccupant du réseau de lecture publique de Sevran.

En effet, suite aux travaux de construction des futures gares du Grand Paris Express, deux des quatre bibliothèques de Sevran sont menacées de fermeture : la Bibliothèque Albert-Camus, tête de réseau et la bibliothèque Marguerite-Yourcenar située en Zone d’Education Prioritaire.

En consultant le schéma directeur Sevran Terre d’avenir , l’ABF constate d’une part que les deux bibliothèques Camus et Yourcenar sont absentes des plans, d’autre part, qu’un projet d’Idea store figure dans le schéma directeur sans que les bibliothécaires aient été associés à la réflexion sur ce nouvel équipement.

En dépit de plusieurs sollicitations de la part des personnels des bibliothèques de Sevran, aucune réponse claire n’a été obtenue à ce jour, tant sur le devenir du réseau que sur le futur projet de lecture publique sevranais auquel ils souhaitent naturellement être associés. Un mouvement de grève est prévu le 1er mars pour interpeller les pouvoirs publics concernés et les usagers sur cette situation alarmante.

Cette situation semble emblématique de ce qui se passe dans de nombreuses collectivités. De manière générale, l’ABF souligne d’une part le besoin d’information des équipes de terrain confrontées aux incertitudes et rumeurs en tous genres, d’autre part la nécessaire concertation avec les professionnels des bibliothèques afin qu’ils puissent apporter leur expertise et devenir les acteurs des nouvelles orientations politiques.

A l'heure de la recomposition territoriale et de la réduction des moyens budgétaires, l’ABF appelle les élus et les pouvoirs publics à continuer à garantir l’égalité d’accès de tous les citoyens à la culture et à l’information dans tous les territoires.

Télécharger le communiqué

Contact : ABF - 31 rue de Chabrol - 75010 Paris
info[at]abf.asso.fr