Association
des Bibliothécaires
de France

Organismes, préparation aux concours

  mise à jour le 17 octobre 2016

   


Les organismes de formation

L’ENSSIB (École Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques)
L’école nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques est installée à Villeurbanne. Elle a pour mission essentielle de dispenser la formation initiale des conservateurs d’État, territoriaux et de la Ville de Paris. Elle propose également des actions de formation continue, et prépare à un DESS. Elle a, depuis le 1er janvier 1999, la responsabiblité de la formation initiale des bibliothécaires de l’Etat, et par convention avec le CNFPT, des bibliothécaires territoriaux et de la Ville de Paris.
Site

Les universités
Les DUT et DEUST permettant de se présenter aux concours d’assistant qualifié de conservation et de bibliothécaire-adjoint spécialisé sont dispensés par un certain nombre d’IUT et d’universités.

Les CRF ou CFCBLD (Centres de Formation aux Carrières des Bibliothèques, du Livre et de la Documentation)
Créés en 1987 et 1988, les douze centres régionaux de formation aux carrières des bibliothèques, du livre et de la documentation ont assuré notamment la préparation au CAFB.
Leurs missions ont été redéfinies. Désormais, tous les centres préparent aux concours internes de la fonction publique de l’État et mettent en place des stages de formation continue.
Ils peuvent participer aux enseignements des DUT et DEUST existant dans leur université de rattachement et jouent souvent un rôle important dans la création de nouvelles filières universitaires concernant les professions du livre et de la documentation.
Selon les situations locales, et après conventionnement avec le CNFPT, ils assurent également une partie des formations post-recrutement, la préparation à certains concours internes de la Fonction publique territoriale et des missions de formation continue.
Beaucoup de centres proposent des préparations aux concours pour les candidats externes.
Leurs missions d’orientation, d’information sur les professions, de relations avec les employeurs et de centres-ressources sont réaffirmées.

Le CNFPT
Le Centre national de la fonction publique territoriale organise les concours territoriaux de catégorie A et B mais peut déléguer l’organisation du concours de conservateur à l’enssib. Il est également responsable de la formation continue des personnels territoriaux dont la formation de préparation aux concours et les formations post-recrutement des agents territoriaux. Celles concernant la catégorie B sont organisées par des délégations régionales, qui disposent d’une grande part d’autonomie, notamment dans le choix des partenaires auprès desquels elles sous-traitent certains modules. Ces délégations ont également en charge l’essentiel de la formation continue des agents territoriaux.
Site

L’ABF
L’Association des Bibliothécaires de France délivre le titre d’auxiliaire de bibliothèque et organise sa préparation. Celle-ci comprend 300 heures de cours et de stage, est dispensée dans une vingtaine de sites à travers la France et les DOM. Les élèves doivent travailler en bibliothèque à titre salarié ou bénévole. Le titre est homologué au niveau V par le ministère du Travail, chargé de la formation professionnelle. Au même titre que les BEP et les CAP, il permet d’accéder au concours externe d’agent territorial qualifié du patrimoine. Il est généralement apprécié par les employeurs cherchant à recruter un agent en catégorie C.

Organismes de formation en France et dans le monde : liens


Les formations

Formation initiale avant concours
Il n’existe que deux concours dont les épreuves supposent une formation professionnelle préalable obligatoire, sanctionnée par un diplôme Bac+2 :

  • Bibliothécaire-adjoint spécialisé (État)
  • Assistant qualifié de conservation (Fonction publique territoriale)

Il faut être titulaire d’un des diplômes figurant sur la liste. Ce sont des diplômes universitaires à finalité professionnelle Bac+2. Toutefois, une préparation en un an, dite « année spéciale », peut être organisée à l’attention de ceux qui sont déjà détenteurs d’un autre diplôme Bac+2.

La préparation au titre d’auxiliaire de bibliothèque délivré par l’ABF constitue une réelle formation professionnelle appréciée par les collectivités. Elle est réservée aux personnes travaillant déjà en bibliothèque, à titre salarié ou bénévole.


Préparation aux concours

Concours externes
Aucune préparation aux concours externes n’est expressément prévue.
Toutefois, les CRF proposent de plus en plus souvent des formations à ce type de concours.
En ce qui concerne le concours d’assistant qualifié, de conservation, on peut considérer que les formations dispensées dans le cadre des DUT et DEUST peuvent en partie préparer aux épreuves.
Le CNFPT propose aux agents en fonction dans une collectivité territoriale une préparation aux concours.

Concours internes
L’État doit pourvoir aux besoins de préparation aux concours internes de ses agents.
Cette mission incombe aux CRF.
Dans la fonction publique territoriale, c’est le CNFPT qui a mission d’organiser la préparation aux concours internes, laquelle, sauf exception, est confiée aux délégations régionales.

Formations post-recrutement
Ces formations présentent un caractère obligatoire, y compris pour les personnes nommées à la suite de la réussite à un concours interne. Elles comportent toujours une alternance de sessions théoriques et de stages pratiques. Elles ont pour conséquence l’absence permanente ou périodique du nouveau recruté de son poste de travail.

Dans la Fonction publique territoriale, cette formation, dite « formation initiale d’application », est organisée par le CNFPT, qui peut passer convention avec d’autres organismes. Sauf dans le cas des conservateurs, les sessions théoriques comportent un module commun avec les stagiaires d’autres filières (administrative, technique) de grade de même niveau portant sur la connaissance des collectivités territoriales.

Conservateurs (État et Fonction publique territoriale)
Une scolarité de 18 mois à plein temps se déroule à l’ENSSIB (Villeurbanne). Les conservateurs stagiaires peuvent préparer un DEA.

Bibliothécaires (État et Fonction publique territoriale)
La formation, en alternance, est étalée sur un an pour l’État et jusqu’à 3 ans pour la Fonction publique territoriale. Elle est assurée par l’enssib.

Assistants qualifiés de conservation et assistants de conservation (Fonction publique territoriale)
La formation avant titularisation est étalée sur 3 ans (maximum 2 mois par an). Elle comporte des sessions théoriques et des sessions pratiques, y compris dans la collectivité employeuse.

Emplois de catégorie C
Il n’existe aucune formation post-recrutement pour les magasiniers spécialisés (État), les agents qualifiés et agents du patrimoine (Fonction publique territoriale).

Formation continue
Outre la préparation aux concours internes, la formation continue concerne l’approfondissement des connaissances des agents, sans que cela se traduise obligatoirement en terme de carrière.

Dans la Fonction publique de l’État, elle est aujourd’hui déconcentrée. L’ENSSIB et les CRF ont pour mission d’organiser cette formation qui peut être ouverte sous certaines conditions aux agents territoriaux. Dans le cadre de leur plan de formation, les bibliothèques universitaires peuvent également organiser des programmes spécifiques.

Dans la Fonction publique territoriale, le CNFPT est chargé d’organiser les stages de formation continue. Ceux-ci ne doivent pas avoir le caractère de formation diplômante. Ils sont gratuits pour les collectivités qui sont soumises à une cotisation forfaitaire obligatoire. La plupart des stages sont organisés par les délégations régionales, qui sous-traitent parfois auprès d’autres organismes. Le siège national organise un nombre plus réduit de stages destinés essentiellement à la catégorie A.

Les CRF peuvent aussi organiser de telles formations par convention avec le CNFPT ou les collectivités territoriales demandeuses. Un grand nombre d’autres organismes organisent des formations, colloques et journées d’étude. La participation est en général facturée.