Association
des Bibliothécaires
de France

(Auto)-censure et surveillance de masse, quels impacts pour les bibliothèques ?

  mise à jour le 26 juillet 2018

   


Auditorium de la Bibliothèque Universitaire des Langues et Civilisation (Bulac)
65 rue des grands moulins - 75013 Paris
Métro : ligne 14 (Bibliothèque François-Mitterrand)
RER : C (Bibliothèque François-Mitterrand)
Bus : 27, 62, 64, 89, 132, 325, N131
Tramway : T3 (Avenue de France)


Qu’elle soit organisée par les géants du web ou les gouvernements, dans un objectif économique, politique, ou encore de lutte contre le terrorisme la surveillance nous concerne tou·te·s. Outil de protection des populations ou de l’ordre public pour les uns, une surveillance généralisée peut entraîner pour d’autres un développement de l’autocensure, menacer la vie privée, la liberté d’expression ou la liberté d’accéder à l’information.

Ce contexte nouveau plonge les professionnels de l’information-documentation dans de nombreux questionnements et débats éthiques et juridiques. Sur un thème inédit dans une journée d’étude, l’ABF souhaite contribuer au débat :

  • Comprendre et interroger ce nouveau contexte global ;
  • Faire le point sur les lois et obligations qui incombent aux établissements publics et aux collectivités ;
  • Interroger le rôle des bibliothécaires face aux surveillances de toutes sortes et aux dérives sécuritaires ;
  • Identifier des moyens de lutte contre la censure ou pour garantir la vie privée des usagers ;
  • Mesurer la compatibilité de ces dispositions législatives avec les missions des bibliothécaires qui participent à l'exercice de la citoyenneté ;

 

Journée animée par Marc Rees, rédacteur en chef de NextInpact

9h - 9h30 : Accueil Café

9h30 - 9h45 : Ouverture de la journée par Xavier Galaup, Président de l’ABF


Quels nouveaux équilibres entre libertés et sécurité ?  9h45 - 12h30

9h45 - 10h15 : La mise à l’écart de la démocratie face à la menace terroriste, source d’insécurité individuelle et collective
Jacques Follorou, journaliste d’investigation au Monde, spécialiste des questions de surveillance

10h15 - 10h45 : Quels sont les méthodes de travail et les besoins des renseignements en matière de surveillance de masse ?
Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE

10h45 - 11h15 : Comment contrôler les services de renseignement ?
Un représentant de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR)

11h15 - 11h30 : Pause

11h30 - 12h : Comment contrôler les usages des données personnelles ?
Sophie Vulliet-Tavernier, directrice à la CNIL

12h - 12h30 : Quelles alternatives face à la surveillance de masse ?
Tristan Nitot, fondateur de l'association Mozilla Europe et auteur du livre Surveillance:// aux éditions C&F


Interroger le rôle des bibliothécaires face aux surveillances 14h - 17h

14h - 15h : Quelles obligations pour les bibliothécaires ?
Arthur Messaud, de La Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet

15h 17h : Table ronde : Quels rôles pour les bibliothèques dans ce contexte ?

  • Comment réagir face à des comportements suspects dans une bibliothèque ?
    Éric Bourdeau, bibliothécaire
  • Comment travailler avec une DSI en garantissant les libertés des publics ?
    Le directeur des systèmes d’information de la ville de Choisy-le-roi (94)
  • Quelle politique de la Bibliothèque Universitaire des Langues et Civilisation (Bulac) pour les données personnelles ?
    Émile Page, responsable du Pôle Médiation, BULAC
  • Faut-il installer Tor dans une bibliothèque ? Pourquoi et comment ?
    Lunar, projet Tor
  • Regard d’Outre-Manche sur le contexte et les initiatives des bibliothèques
    Aude Charillon, bibliothèque de Newcastle
  • Comment défendre les libertés publiques en bibliothèque ?
    Thomas Fourmeux, bibliothèque de Noisy-le-Grand, membre de la commission stratégie numérique de l’ABF
  • Comment sensibiliser les professionnels à ces enjeux ? CryptoBib et Cryptoparties en bibliothèque
    Chloé Lailic, bibliothèque de l’INSA Rennes, membre de la commission stratégie numérique de l’ABF


17h30 - 19h30

Projection/débat du film Nothing to hide

de Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic - documentaire France/Allemagne 2016 1h26mn VOSTF

Êtes-vous vraiment sûr de n'avoir "rien à cacher"? Que peuvent savoir Facebook ou Google de vous en seulement 30 jours? Votre orientation sexuelle? Vos heures de lever et de coucher? Votre consommation d'alcool et vos infractions pénales?  Votre niveau de richesses et votre solvabilité? Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic ont fait l'expérience en hackant l'Iphone et l'IMac d'un jeune artiste n'ayant « rien à cacher » pendant un mois. Un hacker et une analyste ont pour mission de deviner qui est ce jeune homme et s'il n'a véritablement "rien à cacher". Celui-ci est loin de se douter où l’expérience va le mener...

Documentaire (octobre 2016) dédié à l'acceptation de la surveillance dans la population à travers l'argument "je n'ai rien à cacher" (mise en ligne en octobre 2017).
"Passionnant" (Inrocks), "Qui ouvre les yeux" (Forbes), "Inquiétant" (France 24).
Le film est mis gratuitement sur internet mais sa réalisation n'échappe pas aux contraintes financières de la production audio-visuelle.
Chacun est donc libre de faire une donation ici

Licence Creative Commons – Attribution – Non Commercial – No Derivatives (CC-BY-NC-ND)