Association
des Bibliothécaires
de France

Concernant le patrimoine culturel irakien

  mise à jour le 13 juin 2017

   


L’Association des Bibliothécaires Français tient à exprimer sa profonde émotion devant le désastre que représente pour l’Irak et les irakiens cette période de guerre, de destruction, de privation et de désorganisation générale. Elle déplore le pillage du Musée national de Bagdad et l’incendie de la Bibliothèque nationale qui ont causé des pertes irréparables pour le patrimoine culturel de l’Irak. Elle souhaite vivement que les meilleurs spécialistes et experts de la communauté internationale puissent rapidement et en toute impartialité intervenir sous l’égide de l’UNESCO afin d’apporter toute aide utile à la reconstitution et à la restauration du patrimoine préservé. Elle s’associe pleinement à la protestation émise par l’IFLA à l’occasion des restrictions apportées par les autorités d’occupation en Irak à la circulation des experts désignés par l’UNESCO notamment les experts français et allemands, et appuie le Ministre de la culture dans sa démarche auprès de l’ambassade des Etats-Unis. Elle ne manquera pas de s’associer à toute action proposée en ce sens.

Adoptée par l’assemblée générale de l’ABF du 15 juin 2003 par 155 voix contre 4 abstentions.